Copibec se lance dans l’hébergement de contenu

Si je comprends bien le bulletin d’information de Copibec, l’agence de gestion de la réprographie (photocopie) au Québec offre maintenant accès à «plus de 1500 livres, ainsi que plusieurs revues dont certaines offrent des articles à la pièce, près de 200 articles sont d’ailleurs déjà en ligne».

Intitulé SAMUEL pour SAvoirs MUltidisciplinaires En Ligne, le système «rend disponible du contenu dans les limites des ententes signées avec Copibec. Dans le cas de livres, par exemple, seul un extrait peut être utilisé. Les articles et les photos peuvent, bien sûr, être utilisés dans leur entièreté.»

Le système est actuellement sous essai et sera graduellement déployé au début de 2014. Il semble que SAMUEL vise particulièrement le milieu scolaire.

S’agit-il d’un embryon d’une nouvelle bibliothèque numérique pour le québec ?

One Response to “Copibec se lance dans l’hébergement de contenu”

  1. admin says:

    (Voici le contenu du bulletin, reproduit ici pour des fins de critique et de compte rendu et de recherche – la nouvelle est très intéressante et je désire conserver une trace pérenne dans mes archives pour une référence ultérieure).
    Copibec a commencé à présenter SAMUEL aux représentants du milieu scolaire. Au cours des dernières semaines, la plateforme s’est enrichie de divers contenus. On y retrouve aujourd’hui plus de 1 500 livres, ainsi que plusieurs revues dont certaines offrent des articles à la pièce, près de 200 articles sont d’ailleurs déjà en ligne. SAMUEL héberge également quelques centaines de photographies de presse représentant l’actualité régionale, nationale et internationale, l’architecture, l’environnement, la science, la technologie et plus encore! Il contient aussi les paroles de plusieurs centaines de chansons grâce à un lien avec Évangéline, la base de données de l’Association des professionnels de l’édition musicale (APEM). Au cours des prochaines semaines, SAMUEL accueillera également des photos d’œuvres artistiques, que ce soit des illustrations, des peintures, des objets des métiers d’art ou encore des créations scéniques.

    Rappelons que cette nouvelle plateforme multidisciplinaire rend disponible du contenu dans les limites des ententes signées avec Copibec. Dans le cas de livres, par exemple, seul un extrait peut être utilisé. Les articles et les photos peuvent, bien sûr, être utilisés dans leur entièreté.

    SAMUEL sera en phase test auprès d’un nombre limité d’utilisateurs des secteurs du primaire, secondaire et collégial au retour du congé de Noël et sera par la suite offert graduellement à tous les enseignants et professionnels de ces secteurs de l’éducation.

    Vous êtes éditeur et êtes intéressé à rendre votre contenu disponible sur SAMUEL? Vous travaillez dans une école et aimeriez en savoir plus? Contactez-nous!


%d bloggers like this: