Appel à communications – les écoles de pensées du droit – 11 au 13 octobre 2018 – Université Laval (Québec)

Le XVe Congrès international de l’ Association internat ionale de méthodologie juridique se déroulera du 11 au 13 octobre 2018 à Université Laval (Québec) sous le thème suivant:

LES ÉCOLES DE PENSÉE EN DROIT

Voici le texte de l’appel à communications : Écoles de pensée en droit – appel à communications – Legal Schools of Thought – call for presentations 2018

L’Association internationale de méthodologie juridique, les Journées d’étude sur la méthodologie et l’épistémologie juridiques et la Chaire de rédaction juridique Louis-PhilippePigeon lancent un appel à communications pour un congrès sur le thème des écoles de pensée en droit qui aura lieu du 11 au 13 octobre 2018 à la Faculté de droit de l’Université Laval à Québec (Canada).

PRÉSENTATION

La désignation « d’école » en droit permet de désigner – parfois a posteriori – des idées, des approches ou des méthodologies qui ont servi de point de repères à des regroupements de chercheurs-juristes. Que ce soit l’École de l’exégèse, l’École de Bruxelles, l’École de Vienne, l’École du réalisme, ou encore l’École de la Sociological jurisprudence, la discipline juridique a en effet connu plusieurs écoles de pensée qui ont jalonné son histoire et, à des degrés divers, influencé son évolution. Certaines de ces écoles sont associées à une branche du droit ou un système juridique en particulier alors que d’autres transcendent ces frontières. Compte tenu de leur diversité et de leur importance, le XVe congrès international de l’Association internationale de méthodologie juridique a pris pour objet d’étude les « écoles de pensée » en droit en vue d’en approfondir la compréhension et d’en dégager les multiples facettes qui, directement ou indirectement, se rapportent à la méthodologie juridique.

Sans prétention à l’exhaustivité, plusieurs axes de réflexion et de recherche seront ainsi privilégiés :

L’influence des écoles sur la pensée juridique. Comment les écoles de pensée participent-elles à la structuration de la pensée juridique? Quels impacts peuvent avoir les écoles sur la conception du droit au sein d’une communauté ou sur l’évolution des systèmes juridiques nationaux? Quel rôle jouent-elles dans la formation des juristes? Les lieux de formation des juristes étant leur creuset naturel, il est pertinent de s’interroger sur la capacité des écoles d’orienter la mise en œuvre ou la conception du droit à l’intérieur de leur milieu.

La désignation « d’école » et son caractère performatif. Qu’est-ce qu’une école de pensée en droit? La catégorie « école de pensée » s’appuie-t-elle sur de véritables critères? Provient-elle de ses membres ou est-elle une construction a posteriori qui sert à regrouper des convictions communes à un groupe de chercheurs? Quel impact l’appellation « d’école » peut-elle avoir sur la notoriété ou la diffusion des idées qu’elle sous-tend? Cette désignation participe-t-elle d’une stratégie de positionnement ou de rayonnement d’une manière de penser, d’enseigner ou de mettre en œuvre le droit? Les concepts et méthodes issus d’autres disciplines sont-ils davantage susceptibles d’être importés en droit lorsqu’ils sont associés à une école de pensée? Certaines écoles connaissent un rayonnement limité tandis que d’autres ont pu étendre leur portée à l’extérieur des frontières nationales; comment expliquer ces succès ou ces limites?

La dimension sociologique des écoles de pensées. Une autre voie de réflexion s’oriente vers l’action politique de certaines écoles de pensée en droit. Quels sont les projets portés par les différentes écoles juridiques? Les écoles sontelles fondées sur des individualités ou sont-elles le produit d’une action collective? Quelles sont les conditions favorables à la naissance d’une école de pensée?

Les écoles de pensée dans le temps et dans l’espace. Envisagée dans une perspective comparative, l’étude des écoles de pensée permettra d’en apprécier la diversité, et peut-être aussi d’en situer des traits communs. Peut-on établir des liens de parenté entre les écoles? Certaines écoles sont-elles jumelles, ou aux antipodes? Observe-t-on des fusions ou des scissions d’écoles?

DIRECTIVES POUR LES PROPOSITIONS DE COMMUNICATION

Les intervenants qui désirent participer au congrès doivent présenter leur proposition au plus tard le 15 mars 2018. Celle-ci doit comporter un titre bilingue, suivi d’un court résumé (entre 100 et 150 mots) rédigé en anglais ou en français et elle doit spécifier le nom et l’affiliation institutionnelle de son auteur.

Les propositions doivent être envoyées à l’adresse suivante : aimj-ialm2018 (arobase) usherbrooke.ca

Étant donné que les actes du congrès feront l’objet d’une publication, les intervenants au colloque seront éventuellement invités à déposer une version écrite de leur communication. Bien que les propositions de communication ne doivent pas nécessairement s’inscrire dans les différents axes décrits plus haut, les organisateurs du congrès se réservent le droit de privilégier les propositions qui s’y rapportent. Si les ressources le permettent, un appui financier pourrait être attribué aux chercheurs désirant participer au congrès.

COMITÉ SCIENTIFIQUE

Georges Azzaria, directeur, École d’art Mathieu Devinat, professeur titulaire et président de l’AIMJ/IALM Mélanie Samson, professeure agrégée et titulaire associée de la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon

Ce contenu a été mis à jour le 30 janvier 2018 à 16 h 54 min.

Commentaires

Laisser un commentaire