Commentaires

2 commentaires pour “La British Library analyse des contrats”

André Cotte

10 février 2010 à 7 h 58 min

Le texte est un peu « dry » à lire. Pas de nom pour les licences analysées.

Y a-t-il un texte explicatif ou de conclusion à ce texte? Où on analyserait les résultats. Par exemple, j’ai remarqué que la plupart des licences analysées ne disent rien sur les droits spécifiques pour les aveugles et mal-voyants.

Laisser un commentaire